Les gouvernements interpellés sur la préparation du Traité sur le Commerce des Armes

Du 13 au 19 juin 2011, la semaine d’action contre la violence des armes sera l’occasion pour les ONG membres du Réseau d’Action Internationale sur les Armes Légères (RAIAIL)[1], d’interpeller tous les gouvernements. Les terribles répressions contre le « printemps arabe » démontrent qu’il est urgent d’agir pour un traité sur le commerce des armes qui protège véritablement les populations.

En France, ASER (Action Sécurité Éthique Républicaines) membre du RAIAL, sollicite le ministre des Affaires étrangères et européennes, ainsi que le ministre de la Défense, au travers de questions au gouvernement, portées en l’Assemblée Nationale, par des députés membres du groupe d’étude sur le traité sur le commerce des armes.

Pour Aser, un traité sur le commerce des armes doit garantir un contrôle strict et responsable des transferts internationaux d’armes classiques qui intègrent les armes légères et de petits calibres (ALPC) ainsi que les munitions. En tant que membre du RAIAL, ASER demande que toute exportation d’armes classiques soit refusée, quand il y a un risque substantiel qu’elles puissent faciliter de graves violations du droit international humanitaire et des droits de la personne, dont les violences faites aux femmes.

La faiblesse du contrôle des transferts d’armes à feu ainsi que du matériel de rétablissement de l’ordre et de sécurité intérieure, constitue une menace constante sur les individus. Cette faiblesse concourt aux formes ordinaires des graves violations des droits humains à travers le monde, en Afrique du Sud, au Bahreïn, au Guatemala, au Mexique, aux Philippines, en République Démocratique du Congo, en Syrie, et dans bien d’autres pays.

Le 11 juillet de cette année, l’ensemble des États se retrouveront à l’ONU (New York), pour continuer les négociations pour ce qui sera le premier traité de régulation des transferts d’armes classiques de l’histoire de l’humanité. Le temps presse : dans 12 mois seulement, la conférence de l’ONU sur le commerce des armes doit établir ce traité.

Pour d’autres articles sur ces questions, consulter le blog : Armer Désarmer

ASER, Action Sécurité Éthique Républicaines, est une association qui lutte pour le respect des droits de l’homme dans les transferts d’armes et dans l’exercice du maintien de l’ordre par les forces de police.

[1] Composé d’ONG, le RAIAL, comprend 250 membres au niveau mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :