ASER introduit une procédure d’urgence pour stopper les ventes d’armes françaises qui participent aux crimes de guerre au Yémen

Ce jour, le 6 mai 2019, Action Sécurité Ethique Républicaines (ASER) a introduit une procédure en référé dans le cadre de son recours devant le tribunal administratif de Paris. ASER demande la suspension des transferts d’armes vers les pays de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, responsables de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, au Yémen.

La récente publication du média indépendant Disclose qui apporte la preuve que le gouvernement français était informé de l’utilisation au Yémen des armes françaises vendues à la coalition, nous a persuadé de l’urgence de ce référé.

La ministre des Armées a continué à nier les faits devant le Sénat le 30 avril dernier en justifiant le  maintien des ventes d’armes pour lutter contre Al Qaeda. Nous rappelons à  Florence Parly que ASER a informé la Présidence depuis 2016 que la guerre renforçait notamment Al Qaeda dans la Péninsule arabique[1]. Le refus répété de créer une commission d’enquête parlementaire renforce pour ASER notre démarche juridique.

Cette urgence est également confirmée par la situation humanitaire qui s’aggrave au Yémen. Un rapport du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) évalue le nombre de mort à plus de 230 000 pour la fin 2019 dont plus de 140 000 enfants de moins de 5 ans si le conflit continue avec une telle intensité[2].

C’est aussi à partir de ces dernières informations que le sénat étasunien a voté, le jeudi 2 mai, pour la 3èmefois contre le soutien militaire de son gouvernement à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis par 53 voix pour et 45 contre. Ceci, malgré l’annonce par le Président Trump du retrait des Etats Unis du traité sur le commerce des armes (TCA).

Pour d’autres articles sur ces questions, consulter le blog: Armer Désarmer

ASER est membre du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL).

ASER est accréditée aux Nations Unies.

Pour soutenir ASER

[1]D’après le département d’Etat étasunien rapport 2016, https://www.apnews.com/f38788a561d74ca78c77cb43612d50da

[2]http://www.arabstates.undp.org/content/rbas/en/home/library/crisis-response0/assessing-the-impact-of-war-on-development-in-yemen-.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :