VICTOIRE : les juges font droit à notre action en justice !

Le 14 juin 2024 le tribunal de Bobigny ordonne au COGES d’interdire toute présence d’entreprises d’armement israéliennes ou affiliées, ainsi que de toutes délégations israéliennes ou intermédiaires à EUROSATORY.

Les ONG ASER, AFPS, Al Haq, Stop Fuelling War avaient assigné en référé le COGES, avec  le soutien de plus d’une cinquantaine d’organisations comme Stop Arming Israel France et Urgence Palestine, pour que le tribunal prenne des mesures efficaces visant à empêcher les sociétés d’armement israéliennes et leurs filiales de venir vendre leurs technologies alors même que l’armée israélienne commet dans les territoires occupés, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, et que la Cour Internationale de Justice pointe le caractère plausible d’un génocide à Gaza. 

Les associations étaient représentées par les avocats Matteo Bonaglia et Dominique Cochain qui avaient soutenu lors de l’audience en référé le 13 juin au tribunal de Bobigny : 

« Un risque de dommage imminent et de trouble manifestement illicite »

Forts de cette victoire, les associations requérantes et les collectifs intervenant en soutien à cette action judiciaire appellent à rejoindre le rassemblement organisé le lundi 17 juin à l’ouverture d’Eurosatory, à partir de 8h30 sur le parvis du parc des expositions de Villepinte, « Contre Eurosatory et son monde, pour l’arrêt immédiat de tout commerce d’armement avec Israël » et au contre-salon « Anti-Satotry, la semaine du désarmement » du 16 au 21 juin à l’AERI à Montreuil.

ASER est membre du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL), 

ASER a le statut consultatif spécial ECOSOC aux Nations Unies